Download [Milan Kundera] Le Livre Du Rire Et de l'Oubli(Bookos.org) PDF

Title[Milan Kundera] Le Livre Du Rire Et de l'Oubli(Bookos.org)
File Size5.6 MB
Total Pages345
Table of Contents
                            PREMIÈRE PARTIE : Les lettres perdues
DEUXIÈME PARTIE : Maman
TROISIÈME PARTIE : Les anges
QUATRIÈME PARTIE : Les lettres perdues
CINQUIÈME PARTIE: Litost
SIXIÈME PARTIE : Les anges
SEPTIÈME PARTIE : La frontière
                        
Document Text Contents
Page 172

Elle ne pouvait que détourner la tête. Mais ça ne
servait à rien. L'image de son mari était là, et à mesure
qu'elle faisait pivoter son visage l'image se déplaçait à
travers la pièce. C'était un grand portrait d'un mari
grotesquement grand, plus grand que nature, oui,
exactement ce qu'elle imaginait depuis trois ans.

Et ensuite elle fut entièrement nue, et Hugo, excité
par ce qu'il prenait chez elle pour de l'excitation,
constata avec stupeur que le sexe de Tamina était sec.

21

Elle avait subi autrefois une petite intervention
chirurgicale sans anesthésie et pendant l'opération elle
s'était contrainte à répéter les verbes irréguliers
anglais. A présent, elle tentait de faire de même et elle
concentrait toutes ses pensées sur ses carnets. Elle
pensait qu'ils seraient bientôt en sûreté chez son père
et que ce brave Hugo irait les lui chercher.

Il y avait déjà un moment que le brave Hugo
remuait farouchement sur elle, quand elle s'aperçut
qu'il s'était curieusement dressé sur les avant-bras et
qu'il agitait les flancs dans tous les sens. Elle comprit
qu'il était mécontent de ses réactions, qu'il ne la
trouvait pas suffisamment excitée et qu'il s'efforçait de
la pénétrer sous des angles différents pour trouver
quelque part dans ses profondeurs le point mystérieux
de sa sensibilité qui se dérobait à lui.

172

Page 173

Elle ne voulait pas voir ses laborieux efforts et elle
écarta la tête. Elle tenta de maîtriser ses pensées et de
les orienter à nouveau sur ses carnets. Elle s'astreignit à
répéter mentalement l'ordre de leurs vacances, tel
qu'elle était parvenue, incomplètement encore, à le
reconstituer : les premières vacances au bord d'un
petit lac de Bohême, puis la Yougoslavie, encore le
petit lac de Bohême et une ville d'eaux, également en
Bohême, mais l'ordre de ces vacances était incertain.
En 1964 ils étaient allés dans les Tatras et l'année
suivante en Bulgarie, mais après la trace se perdait. En
1968 ils étaient restés à Prague pendant toutes les
vacances, l'année suivante ils étaient allés dans une
ville d'eaux, ensuite c'avait été l'émigration, et leurs
dernières vacances ils les avaient passées en Italie.

Hugo se retira d'elle et tenta de retourner son
corps. Elle comprit qu'il voulait qu'elle se mit à quatre
pattes. A ce moment, elle se rappela qu'Hugo était plus
jeune qu'elle et elle eut honte. Mais elle fît un effort
pour étouffer en elle tous les sentiments et pour lui
obéir avec une totale indifférence. Puis elle sentit les
chocs durs de son corps sur sa croupe. Elle comprit
qu'il voulait l'éblouir par sa force et son endurance,
qu'il livrait un combat décisif, qu'il passait un bacca-
lauréat où il devait fournir la preuve qu'il était capable
de la vaincre et d'être digne d'elle.

Elle ne savait pas qu'Hugo ne la voyait pas. De la
fugitive vision de la croupe de Tamina (de l'œil ouvert
de cette croupe adulte et belle, de l'œil qui le regardait
sans pitié) il était tellement excité qu'il fermait les
yeux, ralentissait son rythme et respirait profondé-

173

Page 344

tradition judéo-chrétienne. C'étaient des phrases que
Jan avait déjà dix fois, vingt fois, trente fois, cent fois,
cinq cents fois, mille fois entendues, et ces quelques
mètres de plage se changèrent bientôt en amphi.
L'homme parlait, tous les autres écoutaient avec
intérêt et leurs sexes dénudés regardaient bêtement et
tristement vers le sable jaune.

Page 345

ŒUVRES DE MILAN K U N D E R A

Aux Éditions Gallimard

LA PLAISANTERIE.

RISIBLES AMOURS.

LA VIE EST AILLEURS.

LA VALSE AUX ADIEUX.

LE LIVRE DU RIRE ET DE L'OUBLI.

L'INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DE L'ÊTRE.
Entre 1985 et 1987 les traductions des ouvrages ci-dessus ont été
entièrement revues par l'auteur et, des lors, ont la même valeur
d'authenticité que le texte tchèque.

L'IMMORTALITÉ.
La traduction, entièrement revue par l'auteur, a la même valeur
d'authenticité que le texte tchèque.

Théâtre

JACQUES ET SON MAÎTRE, HOMMAGE À DENIS
DIDEROT.

Essais

L'ART DU ROMAN.

LES TESTAMENTS TRAHIS.

SUR L'ŒUVRE DE MILAN KUNDERA

Maria Nemcova Banerjee : PARADOXES TERMINAUX,
Éditions Gallimard.

Similer Documents