Download Les centres de la petite enfance : Un mode de gestion feministe en transformation PDF

TitleLes centres de la petite enfance : Un mode de gestion feministe en transformation
Author
LanguageEnglish
File Size1.7 MB
Total Pages185
Document Text Contents
Page 2

© 2007 – Presses de l’Université du Québec
Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 • Tél. : (418) 657-4399 – www.puq.ca

Tiré de : Les centres de la petite enfance, Anne Renée Gravel, Guy Bellemare, Louise Briand, ISBN 978-2-7605-1484-3 • D1484N
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés

Page 92

Les CPE : valeurs et formes organisationnelles féministes 83

© 2007 – Presses de l’Université du Québec
Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 € Tél. : (418) 657-4399 – www.puq.ca

Tiré de : Les centres de la petite enfance, Anne Renée Gravel, Guy Bellemare et Louise Briand, ISBN 978-2-7605-1484-3 € D1484N
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés

La formalisation amène les CA à se conduire de façon plus for-
melle en séparant l’équipe de travail et le conseil d’administration. Pré-
cisons que nous n’avons remarqué cet aspect que dans peu de cas, la
plupart affirmant entretenir des liens plutôt informels entre le CA et
l’équipe de travail. Le témoignage suivant résume bien les différentes
problématiques que nous venons de présenter.

[C’est] peut-être parce que j’ai commencé dans une garderie cogé-
rée par les parents et les éducatrices. C’était une cogestion alors il y
avait deux membres de l’équipe de travail sur le conseil d’adminis-
tration puis je crois qu’il y avait trois ou quatre parents. C’était vrai-
ment une cogestion. À ce moment-là, il y avait beaucoup moins de
réglementation dans les garderies puis on sentait que c’était notre
garderie. On l’organisait selon nos besoins. Puis il y avait une
entente très proche entre les employées et les parents pour gérer la
garderie. Les parents arrivaient avec leurs besoins, les éducatrices
qui étaient auprès des enfants arrivaient avec leurs besoins puis, là,
on trouvait des solutions pour que les travailleuses et les parents
aient toujours une satisfaction envers le service offert. Je trouve que
c’est presque totalement disparu dans les garderies. Je trouve que
c’est maintenant une gestion très organisée par les conseils d’admi-
nistration. C’est vrai qu’il y a encore un siège pour l’éducatrice,
mais l’éducatrice qui se retrouve là, elle se retrouve plus dans un
siège de gestionnaire […] que d’employée… Je trouve qu’on n’a
pas beaucoup de place pour nos revendications ou pour prendre
des décisions, même quand c’est des choses qui touchent les édu-
catrices ou qui touchent notre travail auprès des enfants. Des fois, il
y a des décisions qui sont prises au conseil d’administration presque
sans consultation auprès des employées (une éducatrice).

Même si plusieurs éducatrices ont dit avoir remarqué une grande
autonomie en ce qui concerne la gestion de l’organisation, nous pou-
vons voir que certaines pensent que les employées ont moins leur mot
à dire que les parents. Cela serait dû, en partie, à la loi exigeant un
nombre majoritaire de parents au sein du CA ; le pouvoir des parents
s’en trouve renforcé au détriment de celui des éducatrices.

1.4.2. Les mécanismes favorisant l’habilitation dans la prise de décision

Avec le temps, les tâches au conseil d’administration s’accroissent et
deviennent plus complexes en raison des exigences du Ministère sur
les aspects tant financiers que de qualité ou de sécurité. Les CPE ont
pensé à toutes sortes de solutions de rechange pour susciter l’intérêt
envers le conseil d’administration ou pour soutenir les nouveaux

Page 93

84 Les CPE : un mode de gestion féministe en transformation

© 2007 – Presses de l’Université du Québec
Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 € Tél. : (418) 657-4399 – www.puq.ca

Tiré de : Les centres de la petite enfance, Anne Renée Gravel, Guy Bellemare et Louise Briand, ISBN 978-2-7605-1484-3 € D1484N
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés

administrateurs. Ces solutions peuvent être le mentorat entre les nou-
veaux administrateurs et les plus expérimentés ou l’alternance des man-
dats. Une formation sur les rôles au CA peut également être offerte
(Chantier de l’économie sociale, 2002).

Afin de combler les lacunes que peuvent avoir certains administra-
teurs, la grande majorité des CPE à l’étude offrent une formation sur le
rôle de chacun au CA. Voici en ce sens le témoignage d’un parent
administrateur.

[Sur la participation au conseil d’administration, je] ne pense pas que
c’est l’apanage des professionnels nécessairement. Par exemple, tu
peux avoir quelqu’un qui a l’université de la vie, qui est dynamique,
qui est fonceur, qui sait comment s’y prendre, qui a déjà eu des
expériences de gestion puis qui aurait pu tout aussi bien faire la job.
Les connaissances des fois peuvent être acquises par l’apprentis-
sage, la formation. Ça pourrait être un parent, un père ou une mère
qui a une compréhension de ce que c’est un enfant et le bien-être
de l’enfant. Est-ce que ça prend un niveau d’éducation pour arriver
là? Le gros bon sens, ça peut t’emmener là.

Si nous nous référons à l’enquête du Chantier de l’économie
sociale (2002), nous pouvons cependant constater qu’il y a encore un
bon nombre de CPE dont les membres ne bénéficient pas d’une forma-
tion reliée aux exigences de la gestion du CA. Ces CPE sont pour la
plupart en pourparlers pour corriger cette situation puisque le rôle de
l’administrateur tend à devenir plus complexe avec la croissance des
CPE et la réglementation plus présente.

Dans notre enquête, tout comme dans celle du Chantier de l’éco-
nomie sociale, nous avons respectivement remarqué d’autres façons
d’intéresser les parents et les éducatrices à participer à la vie démocra-
tique des CPE. Cet engagement se traduit par la mise sur pied de
comités pour l’organisation d’activités diverses. La participation des
parents et du personnel peut s’élargir à d’autres activités du CPE, telles
les sorties ou les corvées. Par exemple, les parents peuvent siéger à
différents comités ou même participer avec les éducatrices à des for-
mations offertes par les regroupements ou le Ministère. Il s’agit là de
mécanismes visant la participation et l’habilitation des membres de
l’organisation. Nous pouvons retenir que les CPE sont prêts à intégrer,
informer et former les gens intéressés à participer au CA.

Ce ne sont cependant pas toutes les éducatrices rencontrées qui
nous ont dit avoir de bonnes possibilités de prendre la parole. Comme
nous l’avons vu précédemment, certaines observent plutôt l’effet

Page 184

© 2007 – Presses de l’Université du Québec
Édifice Le Delta I, 2875, boul. Laurier, bureau 450, Québec, Québec G1V 2M2 • Tél. : (418) 657-4399 – www.puq.ca

Tiré de : Les centres de la petite enfance, Anne Renée Gravel, Guy Bellemare, Louise Briand, ISBN 978-2-7605-1484-3 • D1484N
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés

L’Afrique qui se refait
Initiatives socioéconomiques
des communautés et développement
en Afrique noire
Sous la direction de Louis Favreau
et Abdou Salam Fall
2007, ISBN 2-7605-1325-9, 414 pages

L’organisation communautaire
Fondements, approches et champs de pratique
Sous la direction de Denis Bourque,
Yvan Comeau, Louis Favreau
et Lucie Fréchette
2007, ISBN 2-7605-1468-3, 560 pages

Le développement durable
comme compromis
La modernisation écologique de l’économie
à l’ère de la mondialisation
Corinne Gendron
2006, ISBN 2-7605-1412-9, 294 pages

Le développement social
Un enjeu pour l’économie sociale
Sous la direction de Marielle Tremblay,
Pierre-André Tremblay et Suzanne Tremblay
2006, ISBN 2-7605-1415-3, 376 pages

Le travail indépendant
Un révélateur des mutations du travail
Martine D’Amours
2006, ISBN 2-7605-1411-0, 230 pages

Responsabilité sociale
et environnementale de l’entreprise
Sous la direction de
Marie-France B. Turcotte et Anne Salmon
2005, ISBN 2-7605-1375-0, 238 pages

La régulation sociale entre l’acteur
et l’institution / Agency and Institutions
in Social Regulation
Pour une problématique historique
de l’interaction / Toward an historical
understanding of their interaction
Sous la direction de
Jean-Marie Fecteau et Janice Harvey
2005, ISBN 2-7605-1336-X, 616 pages

PRatiques et Politiques
sociales et économiques

Le Sud… et le Nord dans la
mondialisation. Quelles alternatives ?
Le renouvellement des modèles
de développement
Sous la direction de Abdou Salam Fall,
Louis Favreau et Gérald Larose
2004, ISBN 2-7605-1318-1, 408 pages

Altermondialisation, économie
et coopération internationale
Sous la direction de Louis Favreau,
Gérald Larose et Abdou Salam Fall
2004, ISBN 2-7605-1309-2, 404 pages

L’économie sociale
dans les services à domicile
Sous la direction de Yves Vaillancourt,
François Aubry et Christian Jetté
2003, ISBN 2-7605-1085-9, 352 pages

Développement local, économie sociale
et démocratie
Sous la direction de Marielle Tremblay,
Pierre-André Tremblay et Suzanne Tremblay,
avec la collaboration de Martin Truchon
2002, ISBN 2-7605-1182-0, 356 pages

Pratiques émergentes
en déficience intellectuelle
Participation plurielle et nouveaux rapports
Sous la direction de Jean-Pierre Gagnier
et Richard Lachapelle
2002, ISBN 2-7605-1180-4, 298 pages

Mondialisation, économie sociale,
développement local et solidarité
internationale
Louis Favreau et Lucie Fréchette
2002, ISBN 2-7605-1089-1, 286 pages

Emploi, économie sociale
et développement local
Les nouvelles filières
Yvan Comeau, Louis Favreau,
Benoît Lévesque et Marguerite Mendell
2001, ISBN 2-7605-1096-4, 336 pages

Insertion des jeunes, organisation
communautaire et société
L’expérience fondatrice des Carrefours
jeunesse-emploi au Québec
Yao Assogba
2000, ISBN 2-7605-1092-1, 168 pages

}

Page 185

Économie sociale et transformation
de l’État-providence dans le domaine
de la santé et du bien-être
Une recension des écrits (1990-2000)
Christian Jetté, Benoît Lévesque,
Lucie Mager et Yves Vaillancourt
2000, ISBN 2-7605-1087-5, 210 pages

Entraide et services de proximité
L’expérience des cuisines collectives
Lucie Fréchette
2000, ISBN 2-7605-1078-6, 218 pages

Le modèle québécois
de développement
De l’émergence au renouvellement
Gilles L. Bourque
2000, ISBN 2-7605-1042-5, 274 pages

Développement économique
communautaire
Économie sociale et intervention
Louis Favreau et Benoît Lévesque
1996, ISBN 2-7605-0831-5, 256 pages

Pratiques d’action communautaire
en CLSC
Acquis et défis d’aujourd’hui
Sous la direction de Louis Favreau,
René Lachapelle et Lucie Chagnon
1994, ISBN 2-7605-0762-9, 246 pages

CLSC et communautés locales
La contribution de l’organisation
communautaire
Louis Favreau et Yves Hurtubise
1993, ISBN 2-7605-0693-2, 228 pages

Théorie et pratiques
en organisation communautaire
Sous la direction
de Laval Doucet et Louis Favreau
1991, ISBN 2-7605-0666-5, 488 pages

Similer Documents