Download Arnold Ehret - Santé et guérison par le jeune PDF

TitleArnold Ehret - Santé et guérison par le jeune
TagsUrine Tuberculosis Wellness Animal Diseases
File Size541.6 KB
Total Pages96
Document Text Contents
Page 48

bien manger ». Il croit qu'il faut le faire, et le fait. Cela le stimule un moment, pendant lequel il se
persuade que la viande et les œufs sont seuls capables de former un sang pur. Si l'on n'a pas compris
ce qui se passe réellement, si l'on n'interprète pas correctement les phénomènes, si l'on ne saisit pas
ce que signifie une guérison à l'aide d'aliments vraiment formateurs de sang, on ne peut accepter les
vérités ci-dessus, ni les appliquer.

Le lecteur a certainement compris maintenant pourquoi tant de médecins recommandent des aliments
destructeurs et pourquoi on leur obéit en général en accroissant continuellement leur ingestion. Les
patients ne se rendent pas compte de l'origine des maladies et de la manière dont leur sang est
généralement pollué.

Traitements sans drogues

Les méthodes de guérison sont innombrables. Si l'on écarte les traitements préconçus et empiriques
qui jouent souvent un rôle prépondérant dans ce domaine, on peut diviser les méthodes sérieuses en
deux grandes classes : celles qui font usage de drogues et celles qui n'en font pas usage.

L'histoire de la médecine, surtout dans un passé lointain, montre que des charlatans ont été les
premiers à conseiller des drogues et des inventions mystérieuses. Ils ont fait prendre un grand nombre
de médecines souvent affreuses, et de remèdes standard tels que le mercure... Les sérums modernes
ne sont guère moins nocifs malgré leur préparation soi-disant scientifique.

Maintenant que nous savons ce qu'est la maladie, nous pouvons comprendre pourquoi jusqu'à un
certain point les symptômes de maladie disparaissent sous l'action des drogues et des sérums, chose
jusqu'ici inexpliquée.

Page 48 sur 96Arnold Ehret

04/03/2011http://jeune-et-randonnee.pagesperso-orange.fr/ehret.htm

Page 49

Voici la raison : si le corps d'un malade s'efforce spontanément d'éliminer des poisons à l'aide d'un
symptôme quelconque, et qu'un nouveau poison dangereux soit introduit dans la circulation,
l'élimination par le premier symptôme est plus ou moins arrêtée parce que le corps cherche d'instinct
à neutraliser d'abord autant que possible le nouvel intrus. Les symptômes reviennent ensuite sous la
même forme ou sous une autre. On répète les mêmes errements jusqu'à ce que le patient meure, à
moins qu'il ne soit assez intelligent en renonçant pour un temps aux drogues, cherchant à se tirer
d'affaire sans elles.

Les méthodes de guérison sans drogues sont aussi très nombreuses. On peut les diviser en trois :
traitements physiques, traitements mentaux, traitements

diététiques.

Traitements physiques

En général, les traitements physiques ont pour but de diluer les encombrements locaux par des
massages vibratoires variés ou par des différences thermiques.

La cure de Kneipp par exemple est une application de froid artificiel qui stimule la circulation et, par
voie de conséquence, l'élimination.

Les exercices respiratoires ou autres, les massages, l'ostéopathie, la mécanothérapie..., ont un effet du
même ordre. Les ostéopathes méritent une mention spéciale. Ils arrivent à faire disparaître des
subluxations et à soulager immédiatement certains symptômes douloureux, comme on pourrait le
faire avec des drogues. Mais ces symptômes reparaissent tôt ou tard si l'on cesse de se soigner et si
l'on persiste à vivre d'une manière défectueuse. Dans la colonne vertébrale, c'est une accumulation de

Page 49 sur 96Arnold Ehret

04/03/2011http://jeune-et-randonnee.pagesperso-orange.fr/ehret.htm

Page 95

l'eau sur le corps. Pour sécher, frottez à main sèche pendant cinq minutes jusqu'à ce que la peau
rougisse un peu, ou bien essuyez avec une serviette. Le meilleur moment pour cette lotion se place au
lever, immédiatement après les exercices physiques. Ses effets sont surprenants.

Rappelez-vous que le bain d'air est aussi indispensable que le bain d'eau. Il est bon de passer
quelques minutes sans vêtements devant une fenêtre ouverte, d'abord en se levant, puis avant de se
coucher, et de se masser légèrement. La peau conserve mieux ses qualités fonctionnelles naturelles.

Ne perdez jamais de vue que les excès sont nuisibles, aussi bien en matière de gymnastique que de
bains, de sommeil, ou de nourriture. Evitez les excès de toute nature.

Table des matières



Note de l'éditeur ................ 6



Préface du traducteur 9

Notions préliminaires 12

Maladies latentes, aiguës et chroniques 17

Diagnostic général 21

Diagnostics particuliers 28

Le miroir magique 35

Page 95 sur 96Arnold Ehret

04/03/2011http://jeune-et-randonnee.pagesperso-orange.fr/ehret.htm

Similer Documents